Suivez nos actualités

Retour aux actualités

Humando Pluriels : 1ère édition des Rencontres Emploi et Diversité sous l’angle de la neuro-diversité

bty

Humando Pluriels a inauguré le 28 novembre ses Rencontres Emploi et Diversité, réunissant pour un job-dating des entreprises et des candidats singuliers, notamment neuro-atypiques. L’objectif : faire bouger les lignes du recrutement en sensibilisant les entreprises aux talents de ces profils hors normes.

Les neuro-atypiques : une population en augmentation

Autistes, hyper-sensibles, surdoués, personnes atteintes du syndrôme d’Asperger… « Il y a actuellement 15 à 20% de personnes neuro-atypiques dans le monde professionnel, et cela concernera 1 personne sur 2 en 2025 », souligne Liliya Reshetnyak, CEO et fondatrice d’Hipip In.

Humando Pluriels s’est associé avec le cabinet spécialisé HipipIn pour l’organisation de cet événement. Sourcing de profils diplômés et expérimentés dans l’informatique, et préparation aux entretiens des 8 candidats pré-qualifiés, afin de leur apprendre à communiquer leur potentiel.

Un process adapté 

Tout le process de recrutement a été adapté à ces profils particuliers.

Ainsi le job dating est précédé d’une réunion pendant laquelle les équipes de Humando Pluriels et d’Hipip In présentent aux recruteuses des 4 entreprises invitées  les spécificités des neuro-atypiques. Elles ont ainsi des clés pour aborder les entretiens et prennent la mesure des talents compensatoires mis en œuvre par ces candidats particuliers.

Les entretiens se déroulent sans CV, une approche innovante revendiquée par Nathalie Dey, Directrice Développement et Partenariat d’Humando Pluriels : « Il faut adapter les méthodes de recrutement car ces personnes ont des CV atypiques. Elles doivent pouvoir valoriser leurs compétences et leur savoir-être avant tout. »

Enfin, la forme même du job dating est assouplie, pour ne pas brusquer les candidats : pas de gong, un timing souple… L’objectif est de mettre les candidats en confiance pour qu’ils osent se dévoiler. C’est la condition pour permettre un éventuel recrutement, mais aussi faciliter leur intégration.

Un nouveau vivier de recrutement

Pour les entreprises, c’est une réussite.

« Le travail de pré-qualification est précieux, » note Yafang de Moya, chef de projet handicap chez EY. «  Il est très difficile de rencontrer des candidats diplômés, expérimentés et porteurs de handicap.  Ils postulent peu car ils sautocensurent.  Cest un nouveau vivier. »

Pour Asma Douilly, responsable du recrutement chez Adentis, « le format est très pertinent. Fonctionner sans CV évite l’approche normée, on est plus focus sur le candidat. »

D’autant que la singularité  ayant été clairement établi au préalable, l’entretien se déroule dans un climat de confiance, « essentiel avec ce type de profils, » souligne Estelle Harnois, chargée de sourcing à EY.

Assumer ses différences 

Pour l’une des candidates, la démarche est libératoire : « j’arrête de vouloir être comme tout le monde, je peux assumer mes différences. »

La forme de l’entretien convient particulièrement à ces profils qui s’adaptent mal à des formats trop rigides. Un candidat apprécie « que les entreprises désindustrialisent ainsi leurs process », tandis qu’un autre juge positif le principe de la rencontre éclair : « comme c’est court, on ne parle que de l’important. »

Les questions des recruteurs sur leurs besoins spécifiques ont d’ailleurs parfois déstabilisé ces candidats qui se sont toujours suradaptés. Il apprécient d’autant plus la démarche que, selon l’un d’eux, ingénieur informaticien, « je n’ai pas de gros problèmes, juste besoin de quelques aménagements… »

Forte du succès de cette édition pilote, Humando Pluriels souhaite organiser ces Rencontres sur un rythme régulier. Elles sont autant d’opportunités de déconstruire les stéréotypes, d’apaiser les peurs et d’appréhender la diversité comme une source de richesse pour les entreprises.