Suivez nos actualités

Retour aux actualités

Témoignage : Ali Dhibi, intérimaire depuis un an chez Humando Insertion, nous raconte son histoire

Ali Dhibi Miniature

C’est sur son chantier du 12ème arrondissement qu’Ali Dhibi a souhaité nous rencontrer. Partout ses collègues crient son nom et lui demandent de l’aide. Ali est devenu la personne incontournable du chantier en seulement un an. Il nous raconte comment il a réussi à décrocher cette opportunité et les difficultés qu’il a dû surmonter.

 

Ce jeune intérimaire se souvient très bien du jour où il est allé chez Humando Insertion, en novembre 2017. Depuis déjà quelques mois, il enchaînait les contrats d’intérim où il devait travailler la nuit et faire beaucoup de transport pour se rendre sur son lieu de mission. Avant d’arriver à Paris, Ali était passé par Lyon où il travaillait dans le bâtiment en tant que peintre non déclaré. Ainsi, après avoir obtenu son récépissé pour son titre de séjour en 2017, il se rend chez Pôle Emploi où il est ensuite orienté chez Humando Insertion dans le 19ème arrondissement de Paris. Il y rencontre l’équipe qui lui trouve une première mission puis ce chantier dans le 12ème en tant qu’ouvrier d’exécution. Le contrat est renouvelable et depuis maintenant un an, Ali Dhibi travaille sur ce site.

Humando
Ali Dhibi à gauche et son collègue Dylan Barros à droite

Le métier du bâtiment est très éloigné de sa profession initiale. En Tunisie, Ali Dhibi réalisait des pâtisseries pour les touristes. Mais une fois arrivé en France avec sa femme, Ali n’a pas eu d’autres choix que de se reconvertir dans ce secteur très demandeur de main d’œuvre. Maintenant et après plus d’un an de mission sur le même chantier, Ali est totalement intégré à l’équipe et maîtrise son sujet : « J’ai trouvé mon job ici, je suis à l’aise. Ils sont tous bien avec moi » confit-il.

Humando Insertion
Chantier du 12ème arrondissement

Avant lui, deux personnes occupaient ce poste. Désormais, il est seul à gérer les aléas des avancements : « Je m’occupe de tout. Je rentre en premier je sors le dernier. » Toute la journée, il parcourt le gigantesque chantier de rénovation de 45 bâtiments pour apporter son aide à ses collègues et participer au bon déroulement du chantier.

 

« J’ai travaillé un an, je n’étais pas en CDI. Du coup le logement, on ne le trouve pas facilement. »

 

Aujourd’hui, Ali va mieux et arrive à regarder l’avenir plus sereinement. Il y a encore quelques mois, lui et sa femme étaient dehors : « J’étais dans le squat, je suis sortie avec les forces de l’ordre, j’ai pris un hôtel trois mois. » L’hôtel, une solution très précaire où il paye plus de 600€ par mois sans pouvoir y vivre réellement. Comme il nous l’explique, le problème, ce n’était pas le salaire, mais le contrat : « En contrat d’intérim, on ne peut pas demander un logement. Je gagne bien mais le problème c’est le contrat. Après ça a été accéléré avec l’aide au logement qui m’a été acceptée. »

En effet, grâce à l’accompagnement de l’agence Humando Insertion Paris 19 et la mobilisation des aides au logement, Ali a pu enfin trouver un appartement à Paris où il peut désormais se reposer après une longue journée de travail.

 

Après plus d’un an dans une situation compliquée, Ali semble aujourd’hui soulagé et confiant : « C’est bon ça va aller maintenant. » Prochaine étape : que l’entreprise de bâtiment lui propose un CDI au vu de son travail remarquable et de sa motivation à toute épreuve.